La limite physique ultime du calcul
files/images/illustrations/quantum.gif
Ultimate physical limits to computation

En réaction à l'article de Douglas sur la physicalisation et suite à une petite divagation (non résolue) avec Fabrice sur la conception d'un algorithme qui comprendrait son temps propre de résolution (indépendamment de toute physicalisation) voici un article de Seth Lloyd paru dans la revue Nature sur la limite physique ultime du calcul (pdf en anglais).

Computers are physical systems: the laws of physics dictate what they can and cannot do. In particular, the speed with which a physical device can process information is limited by its energy and the amount of information that it can process is limited by the number of degrees of freedom it possesses. Here I explore the physical limits of computation as determined by the speed of light c, the quantum scale and the gravitational constant G. As an example, I put quantitative bounds to the computational power of an ‘ultimate laptop’ with a mass of one kilogram confined to a volume of one litre.

Les ordinateurs sont des systèmes physiques: les lois de la physique nous disent ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas faire. En particulier la vitesse à laquelle un dispositif physique peut traiter l'information est limitée par son energie et la quantité d'information qu'il peut traiter est limitée par le nombre de degrés de liberté qu'il possède...

plotsème v
Creative Commons. Certains droits réservés
Valid XHTML 1.0 et Valid CSS
12/178637

(cc) plotsème.net