modèle
Partons de l'idée qu'il faudrait nécessairement simuler le monde... Utiliserait-on un système d'optimisation basé sur l'approximation ? c-a-d -> simulerait-on les nuées d'oiseaux grâce à des algorithmes de "boids" (du moins tant que l'on se situe d'un point de vue assez éloigné pour ne pas distinguer un individu d'un autre) ? Dans une machine, sans aucun doute, on économise ainsi une bonne part du temps de calcul. Peut-on alors considérer les oiseaux comme des "boids" ? Non. On peut dire ici qu'il y a croisement de réalités, intersection de modèles. A un moment donné, un modèle peut paraître se comporter comme un être réel. Néanmoins, sa réalité complète, ne dépasse pas son statut de modèle (quand bien même il s'agirait d'un modèle universel). Tout le reste n'est qu'une question de croyance en la véracité, l'universalité ou la validité du modèle.

plotsème v
Creative Commons. Certains droits réservés
Valid XHTML 1.0 et Valid CSS
32/181168

(cc) plotsème.net